Savonnerie de papillon
Quelques conseils pour reconnaître un savon saponifié à froid (SAF)…

Merci à Franck, responsable du site http://www.gaiia-shop.com de m'avoir autorisé à partager son article, pour éclairer un peu plus les consommateurs pour le choix de leur savon, car là aussi, nous trouvons absolument de tout en qualité, seul les savons saponifiés à froid, donc fabriqués de manière artisanale et non industriel ou semi-industriel, seront gages de qualité et de sureté pour votre bien-être corporel.

Isabelle Thomas


C’est quoi déjà du savon et quels sont les enjeux ?

Le savon est le résultat d’un mélange de corps gras (ex: huiles végétales) et d’un agent alcalin (ex: soude, potasse, cendre…).
Le savon et la glycérine résultent de cette réaction appelée saponification.

Un savon à froid est un savon de qualité, la chose est maintenant reconnue mais il y a aussi et surtout un enjeu culturel !
- Les dernières vraies savonneries de Marseille ferment les une après les autres sans êtres aidées par la région ou l’état.
- Une appellation non protégée laissant 99% de la production hors France et sans huile d’olive, ce qui est scandaleux alors que le savon est un objet du patrimoine français et reconnu comme tel dans le monde entier…

C’est au savon à froid de re-devenir un emblème culturel, le symbole du nouveau savon français de qualité !


1 – l’INCI (liste des ingrédients).


Lire l’INCI (liste des ingrédients) est le premier des réflexes à avoir pour différencier un savon à froid d’un savon industriel, mais ce n’est pas si simple. La plupart des savons industriels étant fabriqués à partir de bondillons de savon (chips ou copeaux de savon tout prêts sans glycérine fabriqués pour la plupart à base de palme en Indonésie) ou à partir de graisse animale (Sodium tallowate, graisse non noble comme des déchets d’abattoir, os etc…). La méthode la plus simple est de lire les deux premiers ingrédients cités, si ces deux premiers ingrédients sont : - « sodium palmate » puis « sodium palm kernelate » = Savon industriel / ex : Douce Nature… - « sodium tallowate » puis « sodium palm kernelate » = Savon industriel / ex : Savons Donge… - « sodium tallowate » puis « sodium cocoate » = Savon industriel / ex : Mont St Michel… Invariablement, ces deux combinaisons de premiers ingrédients ne sont jamais des savons à froid. Il existe deux types d’INCI chez les savonniers à froid : cas N°1 – Sont mentionnées les matières premières mises en œuvre avant la saponification. cas N°2 – Sont mentionnés les ingrédients présent après saponification. Dans le cas N°1, les huiles conservent leurs noms, ex : cocos nucifera oil / huile de noix de coco. Dans le cas N°2, le nom des huiles saponifiés, ex : sodium cocoate / huile de noix de coco saponifié (transformé en savon) Dans le cas N°1 aucun doute n’est possible, puisque l’INCI prouve que c’est bien le savonnier lui même qui à saponifié ses huiles. Dans le cas N°2 l’intitulé : sodium + nom de l’huile peut troubler un non initié et laisser penser qu’il s’agit d’un savon à base de bondillons, ce qui n’est évidemment pas le cas chez un savonnier à froid. Les conservateurs et agents de chélation pétrochimiques aussi sont de bonnes pistes : EDTA, Tetrasodium Glutamate, BHT… vous n’en trouvez jamais dans un savon à froid.

 

2 – Liste des ingrédients en français.

3 – Forme / Texture / Transparence.

En grande majorité (mais il existe quelques exceptions) la forme du savon et sa découpe sont de bons indicateurs, il est rare que des savonniers à froid professionnels coulent leurs savons dans de petits moules individuels. Donc le plus souvent les savons à froid sont rectangulaires avec des bords assez francs et semblent êtres coupés à la main. Ils peuvent êtres aussi de forme ronde (autre type de moule), mais pratiquement jamais ovales, arrondis ou d’une forme tarabiscotée. C’est le cas pour l’essentiel des savonniers à froid, toutefois je connais 2 ou 3 savonniers qui coulent leurs savons individuellement dans des moules de type « cupcake », forme de coeur, fleurs… Les savons à froid sont aussi plus gras au toucher, d’une texture moins compacte ou moins homogène et moins rêche qu’un savon industriel. La transparence d’un savon SAF : Mettez un savon à froid (neutre, sans colorants) devant une lumière, vous verrez qu’il est légèrement translucide tandis qu’un savon industriel restera complètement opaque.

4 – Un logo SAF ou une mention.

On peut aussi reconnaitre un savon SAF grâce à son logo de plus en plus répandu, certains savonniers à froid n’ont pas apposé de logo sur leurs emballages mais dans tout les cas de figure, même sans le logo SAF, la mention : « Savon à Froid » ou « Savon saponifié à froid » est toujours présente.

 

5 – Un label bio / Produit naturel.

Pour le moment, il semblerait que le label ou mention bio le plus utilisé par les savonniers à froid soit « Nature & Progrès« , la certification bio la plus exigeante. Mais même sans label, un savon SAF est par nature et philosophie plus « biologique » dans sa conception que tout les savons « bio » industriels du marché. Un label bio ne permet donc pas d’identifier sur cette seule base un savon à froid.

6 – Le type de marque / Réseaux de distribution.

Bon, là c’est simple, vous pouvez d’emblée rayer toutes les marques présentes dans la grande distribution classique, même les pharmacies !. Ce sont tous des savons industriels réalisés à base de bondillons, des sortes de chips de savon industriel (sodium palmate, sodium palme kernalate…) ou de graisse animal (sodium tallowate). Aucune grande marque industrielle ne produit de savon à froid, de part son procédé de fabrication et ses quatre semaines d’affinage (cure), ce mode de fabrication n’est pas assez rentable au yeux des industriels. Les savons à froid se trouvent plutôt en boutique Bio / produits naturels, mais contrôler bien l'étiquetage, sur les marchés, en herboristerie ou sur internet.

7 – Googliser la marque et enquête internet.

Pour ceux qui on un peu de temps avant un achat, une recherche Google pour vérifier la réputation des produits et de la marque ou une visite sur le site du fabricant est souvent très instructive et une réponse peut être trouvée dans les pages « qui sommes nous » et « mode de fabrication » . Il est possible aussi en cas de doute sur un savon ou un fabricant de questionner une association de savonniers à froid comme l’ADNS (Association Des Nouveaux Savonniers) : www.saponification.org

Conclusion En résumé, l’INCI, le logo SAF ou une mention « savon à froid » vous permettrons d’identifier un savon saponifié à froid. le dernier test étant sans conteste de l’essayer pour enfin l’adopter !


 

Un savonnier à froid a une grande connaissance des huiles végétales, c’est sa matière première, la base, l’ingrédient qui fera toute la différence dans sa formule. En règle générale, la liste des ingrédients est souvent traduite en français pour que les utilisateurs soient correctement informés. Un savonnier à froid est fier des ingrédients mis en œuvre dans ses formules, alors il en parle volontiers et avec transparence. Parfois les huiles utilisées sont des huiles locales voir même très rares cela peut être aussi un bon indicateur.