Savonnerie de papillon
              Boutique en ligne:
http://www.savonneriedepapillon.fr/service-shop.html

 
 
 

 

















Source photo : http://algrange.a.travers.le.temps.over-blog.com/article-vieilles-affiches-avec-le-savon-de-marseille-65141341.html


 

Histoire et composés du savon

Source : https://sites.google.com/site/savontpe/histoire-et-compose-du-savon

 

A partir de l'Antiquité, en 2000 avant J-C, un type de savon formé à base de cendres et de graisses était utilisé.

Au XVIIIème siècle, la fabrication industrielle du savon était courante, surtout en Italie et en Espagne.

A partir du XIIIème siècle, on commenca en France à produire du savon à basse de suif de chèvre et de cendres de hêtre.

C'est autour de l'année 1500 que le savon de Marseille fut inventé. Ce dernier révolutionna l'industrie du savon, car il était composé d'huile d'olive et non pas de graisses animales, qui étaient plus chères. On découvrit ensuite que le savon pouvait être fabriqué avec de nombreuses sortes de graisses extraites d'espèces naturelles comme le suif, l'huile de poisson, l'huile de coprah, l'huile de maïs, l'huile de palme et huile de soja…

 L'exemple de la firme américaine Procter and Gamble illustre bien l'évolution de l'industrie du savon. En effet, les fondateurs de la firme, William procter et James Gamble, se sont établis en 1831 à Cincinnnati. La raison de l'installation de l'entreprise dans cette ville n'était autre que la proximité d'élevages de porcs. Ils ont pu ainsi se procurer facilement de la graisse animale pour fabriquer leur savons. Mais au début du XXe siècle, ils décidèrent d'employer de la graisse végétale pour fabriquer leurs savons, ce qui était plus dans l'air du temps.

 

 

 

Le corps gras dans un savon

 

Les propriétés d'un savon (dureté, pouvoir moussant, douceur sur la peau) dépendent en grande partie du type d'huile ou de graisse utilisé.

Les acides gras présents dans différentes sortes de corps gras ont une structure chimique spécifique:

ils sont saturés ou insaturés et ont différentes longueurs de chaine carbonée selon le corps gras.

Les acides gras saturés apportent de la dureté au savon et sont présents dans les huiles "solides" ou les beurres végétaux (beurre de cacao, huile de coco).

Les acides gras qui permettent à un savon d'être détergent sont ceux à courte chaine. L'acide laurique, par exemple, a un pouvoir lavant très efficace. Celui-ci possède une chaine à seulement 12 atomes de carbone, et on le trouve principalement dans les huiles de coco et de babassu.

Les acides gras insaturés (oléique, linoléique, linolénique) sont utilisés pour leurs propriétés nourrissantes et adoucissantes sur la peau. On la trouve dans les huiles végétales liquides (amande, olive, avocat…)
 

Différents savons

Les savons sont le plus souvent fabriqués à partir d'huile végétale (olive, coprah, palme, arachide) mais on en trouve aussi fabriqués à partir de graisses animales, souvent de porc ou de bœuf, respectivement du saindoux et du suif.

On trouve aussi des savons fabriqués à partir de matières animales moins grasses comme le lait d'ânesse.

Il existe aussi des savons spécifiques se différenciant des autres par les corps gras utilisés lors de la saponification :

-Le savon d'Alep est le plus vieux savon du monde et a été créé il y a 4000 ans. C'est donc un produit exclusivement composé de matières naturelles. Il est principalement composé d'huile d'olive et d'huile de laurier. L'huile de baies de laurier lui donne des propriétés antiseptiques, donc plus la teneur en cette huile est élevée, plus ses propriétés antiseptiques sont importantes.

-Le savon de Marseille, inventé au Moyen-Age et ensuite produit principalement à Marseille est aussi un savon de composition entièrement naturelle. Il est constitué principalement d'huile d'olive, de coprah et de palme et il contient jusqu'à 72% d'huile.

 Aujourd'hui, le savon occupe une place centrale dans notre vie quotidienne. C'est grâce aux reformes sanitaires du XIXème siècle et à l'industrialisation du savon qui s'ensuivit, que ce produit à priori banal est devenu un élément indispensable de la vie de tous les jours. En effet, les découvertes en médecine du XIXème siècle, surtout celle des microbes, ont permis une réelle prise de conscience concernant la santé et l'hygiène.

Le savon et la peau

Les savons sont en général alcalins (ou basiques), ce qui entraîne donc aussi une légère augmentation du pH des couches superficielles de l’épiderme qui est proche de 5.

En général, la peau retrouve son pH au bout d’une demi-heure en raison du pouvoir tampon, mais pour certaines personnes, le pH met plusieurs heures à retrouver sa valeur normale.

Le savon surgras est un savon enrichi en agents graissants (huiles). Ceux-ci permettent de limiter le dessèchement de la peau dû au savon qui retire le film gras naturel qui recouvre la peau. Contrairement à ce que l'on pourrait penser, le savon ordinaire n'est pas totalement antiseptique. Il élimine une part des bactéries, certes, mais pas la totalité. C'est pour cela qu'il y a des "savons antiseptiques" proposés sur le marché. Ces savons contiennent des substances bactéricides (substances capables de tuer les bactéries).

 

Conclusion générale

Source :http://savonatraverslesages.e-monsite.com


Nous allons conclure le sujet en rappelant brièvement les grandes modifications qu'a rencontré le savon au cours de son histoire: 

 _Sous l'antiquité, une pâte de savon est fabriquée à partir de suif de chèvre et de potasse de cendres de hètre.

_Au Moyen-Âge, en Europe, l'hygiène est momentanément laissée à l'abandon par la population, tandis que les européens les plus riches profitent des tout premiers "vrais savons" fabriqués à partir de soude et de graisse animale.

 _ La tentative de relance de l'économie du savon est un succès grâce à une toute nouvelle recette inspirée du savon de Marseille. La graisse animale est désormais remplacée par de l'huile d'olive, ce qui rend le savon réellement plus attrayant.

_ Le savon se spécialise de manière plus précise, on différencie désormais une lessive d'un savon pour le corps.

Le savon est aujourd'hui devenu un produit de première nécessité, connaissant son apogée historique.

 

 

 

Rappel de la problématique générale :
 

Pourquoi a-t-on changé certains éléments de la composition chimique du savon depuis sa création ?

L'historique et les expériences réalisés nous montrent que plusieurs facteurs sont intervenus dans ces modifications:

- Des facteurs économiques :

* Qui conduirent les savonneries d'Europe et d'Afrique à produire des savons à partir d'huile d'olive, plutôt que de graisse animale (qui coûtaient plus cher à la fabrication) durant la Renaissance.

* Qui obligèrent les savonneries à revoir leurs recettes et techniques afin de s'adapter à l'industrialisation au XIXème siècle (Europe et Etats-Unis)

* Qui atténuèrent la production dans certains pays d'Europe de l'ouest durant les deux guerres mondiales

- Des facteurs sociaux :

 * Il a en effet fallu attendre la révolution industrielle (et donc l'utilisation de nouveaux ingrédients) pour que le savon ne soit plus un produit de luxe réservé à la bourgeoisie.

 * A la toute fin du Moyen-Âge, les savonneries européennes se trouvèrent dans l'obligation de revoir leurs recettes afin de relancer leur économie largement atténuée par la crainte de la population vis-à-vis de l'eau et du savon, dont on disait que leur mélange favorisait la contamination de maladies infectueuses, telles que la peste ou la syphillis.

-Des facteurs d'efficacité

 * Les savons conçus à partir d'huile d'olive sont sensiblement plus efficaces que ceux fabriqués à partir de graisses animales.

* De même, le savon fabriqué à partir de graisses animales reste largement plus pratique et plus efficace que la pâte de savon utilisée sous l'Antiquité.







Créé avec Créer un site
Créer un site