Savonnerie de papillon

LA BEAUTE, SAVOIR MIEUX CONSOMMER

Dans cette catégorie, je vous partagerai de temps à autres des dossiers qui peuvent vous éclairer sur le danger du greenwashing, les sources seront également nommées.

 
Shampooing :
Satisfaire les consommateurs, mais à quel prix ?

Source:
http://www.laveritesurlescosmetiques.com/themen2013_15.php
 
« 60 millions de consommateurs » a testé 17 shampooings en septembre 2013. J’étudie systématiquement les tests représentatifs dans le domaine des cosmétiques. Mais je dois dire que ce test me laisse perplexe.
  • de mon côté, j’ai aussi examiné les shampooings en question – et j’en tire des conclusions tout à fait différentes.
  • Mais pour commencer, voici quelques informations sur les shampooings et sur la différence qui existe entre des shampooings « normaux » et des shampooings de la cosmétique naturelle et biologique.

    De quoi se compose véritablement un shampooing ?

    Un shampooing se compose, en règle générale, de plus de 70 % d’eau. A cela, il faut rajouter, dans le cas d’un shampooing pour cheveux normaux, 20 % de tensioactifs et de co-tensioactifs, puis environ 5 % d’épaississants et de composants auxilliaires. Les parfums, les colorants, les conservateurs et les principes actifs représentent seulement entre 0,5 % et 3 % du total.

    Dans tout shampooing, les tensioactifs sont essentiels

    Non seulement parce que les tensioactifs représentent l’élément le plus important après l’eau mais aussi parce que les bases lavantes assurent l’action de nettoyage – et plus encore dans certains cas.

    Qu’attendent les utilisateurs d’un shampooing ?

    La plupart des gens attendent d’un shampooing qu’ils fassent autre chose que nettoyer. Après avoir été lavés, les cheveux ne doivent pas seulement être propres mais aussi être doux. Ils doivent être faciles à peigner et ne pas être chargés d’électricité statique. Un shampooing doit rendre les cheveux brillants, débarrasser les cheveux gras de leur aspect luisant et procurer plus de volume aux cheveux fins. Et le fait qu’un shampooing n’irrite pas les yeux, se rince facilement et développe une mousse onctueuse est perçu comme une évidence.

    L’Ammonium Lauryl Sulfate, Cocamidopropyl Betaïne, attention à ces 2 produits que l'on retrouve régulièrement dans des magasins Bio:
     

    Les avantages des shampooings naturels : ils représentent un plus pour la santé et l’environnement

    Les shampooings qui sont certifiés cosmétiques naturels et biologiques

  • ne contiennent pas, à titre de conservateurs, de substances chimiques réactives comme celles qui peuvent libérer du formaldéhyde ;
  • ils ne contiennent pas non plus de composant chimique nocif pour l’environnement comme l’EDTA qui peut également s’avérer dangereux pour l’être humain ;
  • ils ne contiennent pas non plus de PEG qui peuvent, en pénétrant dans la peau, la rendre plus perméable aux polluants ;
  • ils ne contiennent pas de filtres solaires synthétiques néfastes pour la santé et l’environnement ;
  • et les meilleurs shampooings naturels sont aussi complètement exempts de tensioactifs irritants.
  • Pour en savoir plus sur ce dossier, prenez le temps d'aller ici:
     

    Attention au  greenwashing
     
    Une fois n’est pas coutume : un petit coup de gueule ! J’ai remarqué récemment que certaines marques continuaient à faire du greenwashing en présentant leurs produits comme bio alors qu’il n’en est rien. D’autres nous semblent engagées dans une démarche éthique, mais c’est très relatif… Voici comment ne pas tomber dans le panneau…

    Source: http://www.lessentieldejulien.com/2016/02/de-limportance-dune-bonne-information-sur-le-bio/
     
    Biotulin : le soin star du greenwashing     gel biotulin analyse inci

    J’ai reçu il y a peu le dossier de presse du produit soi-disant bio dont tout le monde parle : le gel Biotulin ! Un soin star puisqu’il paraît que la reine d’Espagne l’utilise, comme beaucoup de stars de Hollywood d’ailleurs. La marque n’hésite d’ailleurs pas à utiliser l’image de Kate Middleton et Kim Kardashian dans son communiqué.

    En gros, le communiqué nous présente le produit comme une alternative bio au botox, sans injection.

    Sauf que personne ne pense à analyser la liste INCI. Savez-vous que les journalistes beauté dans les magazines ne demandent jamais à lire l’INCI d’une formule cosmétique ? Elles recopient la plupart du temps ce qui est mis en avant : l’action de tel ou tel ingrédient naturel ou pseudo-scientifique. Evidemment, on ne parle jamais des excipients (pétrochimiques ou plastiques pour la plupart), et encore moins des conservateurs (souvent irritants ou perturbateurs endocriniens).

    Moi, pour Biotulin comme pour les autres, j’ai demandé l’INCI ?

    Le gel Biotulin miracle de la copine : info ou intox ?

    Je ne l’ai pas reçue, mais je l’ai trouvée assez facilement sur le site de la marque (ce qui est un bon point). Et là : horreur ! Ce produit soi-disant bio ne l’est pas du tout ! Jugez plutôt avec la liste des ingrédients de BIOTULIN

    Je vous laisse le soin de lire la suite:

    http://www.lessentieldejulien.com/2016/02/de-limportance-dune-bonne-information-sur-le-bio/

    Informez-vous sur le bio !

    Du coup, je vous le répète haut et fort : in-for-mez-vous ! Lisez la liste INCI et décryptez-la ! Elle a été mise à votre disposition par la législation UE à cette fin ! Elle est bourrée de défauts et un peu compliquée, mais c’est votre seul moyen de savoir ce que vous consommez vraiment.

     

    Pour apprendre à décrypter la liste INCI, plein de possibilités :
  • lisez mon livre “Slow Cosmétique : le guide visuel” ou tout autre livre Slow Cosmétique.
  • téléchargez la fiche gratuite aide mémoire proposée par l’Association Slow Cosmétique